fbpx

L’Utilité des Réseaux Sociaux pour une PME


Si les réseaux sociaux ont été largement adoptés par les grandes entreprises depuis plusieurs années, les dirigeants de PME/ TPE ont du mal à passer le cap du Community Management, considérant les réseaux sociaux comme une simple option. Le déploiement d’une stratégie digitale par le biais des réseaux sociaux est une nécessité, peu importe la taille de sa société ! Découvrez pourquoi il est important d’utiliser les médias sociaux dans sa PME !

1. Qu’est-ce que le « Community Management » ?

De l’anglais « gestion de communautés », le Community Management est né de l’émergence des réseaux sociaux au cours des années 2000. A l’heure du tout internet, une entreprise, quelle que soit sa taille, doit assurer sa présence sur Internet, et développer une stratégie digitale de qualité. Le Community Management est au cœur de la stratégie digitale, puisqu’il consiste à animer et à fédérer des communautés sur Internet via les réseaux sociaux. Si la TPE/PME décide d’investir dans le recrutement d’un Community Manager (CM), elle lui confiera les missions suivantes :

  • Veille
  • Animation des communautés
  • Rédaction de contenu
  • Création visuelle
  • Analyse des retombées (organiques et publicitaires)
  • Développement de relations avec les blogueurs
  • Amélioration de la relation client
  • Participation événementielle

L’utilisation des réseaux sociaux regorge d’intérêts pour une entreprise, qu’elle soit orchestrée par le Social Media Manager (CM) ou par le gérant lui-même, dans le cas d’une TPE.

2. Pourquoi utiliser les réseaux sociaux dans ma PME ?

  • Améliorer sa visibilité et soigner son e-réputation :

Internet est l’endroit par excellence pour faire connaître sa marque, son offre et ses services. Les réseaux sociaux représentent non seulement une vitrine de l’entreprise, mais ils permettent aussi d’améliorer son image de marque et de découvrir ce que l’on dit de ses services. Gérer une communauté, c’est se montrer sous son meilleur jour et faire la promotion de ses services et valeurs, tout en restant à l’écoute des différents avis et commentaires laissés. Qu’ils soient positifs ou négatifs, analyser les commentaires et notations permet d’améliorer ses prestations ou son service client selon les recommandations de ses fans*. En leur donnant plus d’informations sur vos services et en les écoutant, vous développerez considérablement leur confiance, ce qui aura un impact sur votre image, comme sur vos bénéfices !

  • Attirer des prospects et fidéliser ses clients

Les réseaux sociaux permettent de partager et promouvoir différents contenus (articles blog, photos, vidéos, sondages, jeux concours, infographies) à des internautes intéressés par ses services ou son secteur : c’est-à-dire, des prospects. Partager régulièrement des contenus de formats variés permet de se faire connaître, de gagner en crédibilité, et susciter la confiance. Qu’en est-il de vos clients ? Ils seront les premiers informés de vos dernières offres/ actualités, et pourront vous contacter par message privé ou commentaire, ou même vous recommander à leurs proches ! Les réseaux sociaux sont un véritable outil de fidélisation.

  • Augmenter le trafic de son site web et renforcer le référencement

Plus vous êtes présents sur la toile, et plus votre référencement organique est renforcé ! Avec les réseaux sociaux, vous partagez sans cesse du contenu issu directement de votre site web : article de blog, landing page, page d’inscription à un événement, etc. Ils sont donc un outil incontournable dans votre stratégie d’amélioration du trafic sur votre site web !

  • Montrer son expertise et développer des partenariats

Etre présent sur les réseaux sociaux, c’est aussi l’occasion de montrer son sérieux, son professionnalisme et son expertise de plusieurs manières :

  • Affirmer ses valeurs
  • Affirmer sa singularité (annoncer sa Proposition Unique de Vente)
  • Dévoiler ses projets (actualités, événements, nouveaux produits)
  • Développer des partenariats (les fondateurs de Uber se sont rencontrés sur Twitter!)
  • Publier des offres d’emploi et trouver le candidat idéal

Convaincus ? Dans un prochain article, nous nous intéresserons aux différents réseaux sociaux et à la stratégie la plus adaptée pour votre PME !

* Sur les médias sociaux, pas besoin d’être une rock star pour avoir des fans ! Nous parlons ici bien entendu des clients, prospects, consommateurs, partenaires, blogueurs, étant abonnés à vos chaînes et pages.


Coline David, Chargée de communication chez Mentorys ActionCOACH

Pourquoi organiser un comité de direction dans une petite entreprise ?

La formation d’un comité de direction dans une entreprise de 20 à 25 personnes est souvent remise en question. Perte de temps, réunionite, discussions stériles… tant de craintes faisant que les chefs d’entreprise préfèrent souvent retarder la mise en place d’un comité de direction. Alors, à quel moment créer un comité et quels sont les avantages concrets pour l’entreprise ?

1- Quand est-il judicieux de créer un comité de direction ?

  • – L’entreprise grandit et le chef d’entreprise se retrouve seul pour prendre la majorité des décisions.
  • – La tête dans le guidon, le dirigeant ne prend assez de recul pour prendre un certain nombre de décisions stratégiques.
  • – Il a le sentiment que son équipe ne comprend pas ses choix et ne s’engage pas pour réaliser les objectifs globaux de l’entreprise.
  • – Ses principaux collaborateurs se désintéressent poliment des objectifs des autres services, entrant même souvent en conflit pour assurer leur performance individuelle. Ils sont motivés mais sont-ils impliqués ?

Si la fréquence de ces situations s’accélère, c’est le moment de lancer un comité de direction !

2- Pourquoi créer un comité de direction ?

Le comité de direction est un moyen de faire émerger une équipe de direction.

L’équipe de direction est constituée des cadres clés de l’entreprise, idéalement choisis pour leurs compétences techniques et managériales, l’appropriation des valeurs de l’entreprise mais aussi leur niveau d’engagement.

Le comité de direction (« Codir ») doit créer de la valeur !  Son objectif est d’augmenter la performance collective de l’entreprise et faire en sorte qu’elle soit supérieure à la somme des performances individuelles des différentes directions ou services.

3- Quels sont les effets immédiats ?

  • – La reconnaissance du rôle des membres du « Codir », qui font partie des « Happy Few», ceci les aide aussi à renforcer leur leadership vis-à-vis de leurs équipes.
  • – L’accès à l’information, souvent confidentielle, donnant des éléments de contexte pour mieux comprendre et accepter les décisions de la direction générale.
  • – La participation active aux prises de décision avec possibilité de donner son point de vue : on accepte davantage les décisions pour lesquelles on n’est pas forcément d’accord.
  • – L’accès pour le dirigeant à une approche enrichie par le partage des idées, tout en gagnant du temps: le « cerveau collectif » mentionné par Andrew Carnegie dans sa philosophie du succès. On évite ainsi de nombreuses réunions bilatérales.
  • – Le renforcement de la solidarité des membres: écouter les interventions de ses pairs plutôt que consulter ses messages, par exemple.
  • – Faciliter le travail d’équipe sur les dossiers transversaux avec une clarification des responsabilités de chacun.
  • – Donner aux membres de l’équipe de direction la possibilité de grandir, en sortant du quotidien, par la prise de recul.
  • – Permettre de diffuser une information homogène à tous les collaborateurs de l’entreprise, rapidement et de manière coordonnée.

Le « Codir » est un formidable moyen de renforcer son leadership, à condition de respecter quelques règles de base pour le démarrage des premiers comités de direction !

Concluons cet article par un dicton africain illustrant parfaitement l’intérêt de former une équipe de direction : « Tout seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin »

L’accompagnement par un coach d’affaires permettra d’adapter la mise en place à la situation de l’entreprise et les besoins/ attentes du dirigeant.

Jean-Yves David, coach d’affaires et de dirigeants certifié, Mentorys franchisé ActionCoach.

Chef d’entreprise : dépensez moins et gagnez plus !

Chef d’entreprise, faites-vous partie des nombreux entrepreneurs qui se disent régulièrement : « je dépense trop en marketing » ? Vous recherchez alors sûrement une stratégie marketing efficace qui ne dégrade pas vos résultats !

La stratégie d’alliances pour conquérir de nouveaux clients

Entrepreneur, vous souhaitez gagner de nouveaux clients mais vous oubliez souvent une source de contacts importante pour votre entreprise ! Un chef d’entreprise a tendance à se focaliser sur sa cible clients, or toutes les sociétés non concurrentielles impliquées sur les mêmes marchés peuvent devenir des alliés de son entreprise !

Une stratégie commerciale très efficace pour les PME…

Si les alliances se sont multipliées ces dernières décennies, devenant l’une des grandes tendances de la stratégie d’entreprises, elles concernent surtout les grandes sociétés. Peu de TPE/ PME se sont lancées dans la construction d’une stratégie commerciale basée sur la coopération. Paradoxalement, le budget commercial d’une PME est bien plus modeste : pourquoi alors les petites entreprises se refusent-elles à créer des alliances ?

Créer des alliances engendre un véritable effet de levier !

Les alliances avec d’autres fournisseurs de vos clients créent un véritable effet de levier sur les ventes. Cette stratégie permet en effet de déployer des actions commerciales plus nombreuses et efficientes : elles ont plus d’impact, et il ne faut pas négliger la mutualisation des coûts.

Ces actions commerciales incluent :
– Le partage d’informations et la mise en relation
– Le développement de produits complémentaires, les offres groupées
– L’organisation d’événements en commun
– Le partage d’espaces publicitaires, de stands

(Voir la “méthode des 5 Leviers” développée par ActionCOACH)

Les critères pour bien sélectionner ses partenaires potentiels :

Contrairement à certaines idées reçues, le nombre de partenaires/alliés potentiels est très grand et la difficulté n’est pas d’en trouver mais de bien les sélectionner. Afin de créer les meilleures alliances, quelques critères sont incontournables :

Zéro concurrence : il faut être complémentaires à 100%
Partager les mêmes objectifs, équitables
Obtenir un engagement réel au niveau de la direction et des équipes
Créer la confiance : l’appartenance à des réseaux communs est un atout véritable

C’est la rentrée, n’est-ce pas le moment idéal pour intégrer cette approche dans vos objectifs de l’année et en parler à votre coach d’affaires ?

Repartez en vacances et valorisez votre entreprise !

Préoccupés par la rentabilité au quotidien de leurs affaires, la plupart des patrons de TPE/ PME ne prennent pas le temps de développer et structurer leurs sociétés pour répondre à une question clé de tout repreneur potentiel : comment fonctionne votre entreprise sans vous?

Vos collaborateurs sont-ils « concernés » ou « impliqués » ?

Tout chef d’entreprise doit connaître la différence entre un collaborateur « impliqué » et un collaborateur « concerné ». Une fois ces notions acquises, le dirigeant de PME comprendra les raisons de l’engagement de son équipe, ou pourquoi au contraire ses salariés ne donnent pas le meilleur d’eux-mêmes.

Manager pour réaliser ses objectifs : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

De nombreux dirigeants de PME ayant suivi des programmes ActionCOACH pour réaliser leurs objectifs confient à leur coach d’affaires cette irréfutable vérité : « Mais c’est simple, c’est du bon sens ! ». La simplicité et le bon sens sont hélas des « valeurs » oubliées : dès que l’on parle d’entreprise, tout semble compliqué ! L’entreprise ne doit pas nécessairement ressembler au pays des Shadocks !

Comment faire pour que cette année compte 400 jours ?

Entrepreneur, savez vous comment gagner du temps et devenir plus efficace  ? 

A chaque nouvelle année, les bonnes résolutions fleurissent, mais en entreprise comme partout ailleurs, celles-ci dépassent rarement la fin du mois de janvier. Et si cette année, vous décidiez que l’année durera 400 jours ?

Se donner plus de temps, oui, mais comment ? Que feriez-vous de ces 15 % de temps en plus ?
Découvrez nos 3 conseils pour gagner en efficacité et pour profiter de 35 jours supplémentaires :

1 – Pourquoi changer ses habitudes de travail ?

Changer ses habitudes sera difficile si vous en ignorez les raisons et les bénéfices. Posez-vous la question ! Se fixer des objectifs personnels concrets et motivants est essentiel pour comprendre pourquoi il est important de changer ses habitudes de travail. Pensez à une nouvelle activité sportive, artistique, à vos proches, ou encore à des projets professionnels qui vous tiennent à cœur.

Notre expérience en coaching de dirigeants nous a démontré que si cette motivation est mal définie, la volonté disparaît rapidement.

2 – Analyser le temps consacré à chacune de ses activités

Réfléchir et trier ses tâches selon l’urgence et l’importance de chaque tâche. La méthode du « urgent / pas urgent – important / pas important », qui distingue l’important de l’urgent, vous permettra de redéfinir le « juste temps »  nécessaire à chaque activité ou interlocuteur.

Ce travail, qui peut sembler fastidieux, demande une grande motivation, d’où l’intérêt de notre conseil n°1 :se fixer des objectifs concrets et motivants !

3 – Inscrire ses objectifs dans un agenda clair et précis

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un agenda hebdomadaire par défaut et y inscrire les blocs de temps consacrés à vos nouvelles activités : elles sont importantes car vous les avez choisies, mais elles ne sont pas forcément urgentes. Si la place vous manque, revisitez le temps des autres activités avec la méthode SRD (supprimer – réduire – déléguer)

Appliquer ces trois conseils, c’est avoir toutes les clés en main pour réussir à changer ses habitudes. Il vous restera alors à choisir les outils d’organisation qui vous conviennent le mieux, et non l’inverse !

Avant d’investir dans un nouveau marché : les trois questions à se poser

Alors que l’une des clés de la rentabilité pour un chef d’entreprise est d’investir sur les clients les plus « rentables »,  il se retrouve souvent dans la situation du parieur sur un champ de course : faire face à un choix complexe dont l’enjeu peut être vital !

Se donner les moyens de réaliser ses objectifs de rentrée

En septembre, comme souvent aussi en janvier, c’est le moment des bonnes résolutions et des idées nouvelles.

Néanmoins, malgré toute notre bonne volonté et notre engagement, nous les chefs d’entreprise, sommes amenés, parfois, à différer dans le temps voire abandonner, au fil des semaines certains projets. Un peu comme les nouveaux joggeurs de septembre qui renoncent progressivement à s’entrainer à cause du froid, par manque de temps…